« L’exception » : un bon motif pour rester sous la couette

S’il vous faut encore une bonne raison pour rester lové sous votre couette (ou celle du voisin c’est vous qui voyez), en ce jour d’amour, de fleurs et de crise existentielle, je ne peux plus rien faire pour vous, je vous propose de découvrir ce très bon roman islandais d’Audur Ava Ólafsdóttir :

Vous noterez au passage le jeu de mot du titre de l’article, outrageusement emprunté à la dernière campagne de publicité du géant suédois me permettant de souligner le soin apporté au design des couvertures des éditions Zulma. D’ailleurs, si la lecture ne fait pas partie de vos préoccupations, vous pouvez toujours acquérir les ouvrages de cet éditeur pour remplir vos étagères Paschërk et ainsi parfaire votre décoration géométrico-scandinave !

Mais peu importe le flocon pourvu qu’il y ai l’ivresse !

Tout commence entre deux verres de champagne, la veille de la nouvelle année, lorsque María apprend de la bouche de son mari, qu’il la quitte pour un homme. Marié depuis onze ans et parents de jumeaux de trois ans, le couple semblait pourtant, plus uni que jamais. Après le départ de Flóki chez son collègue et amant, María continue d’espérer le retour de son mari au sein du cocon flamilial. Sa voisine, Perla, conseillère conjugale et nègre pour un auteur de romans policiers, s’incruste dans sa vie, lui apportant, malgré sa rudesse, écoute, réconfort, lecture et boulettes de viande.

L’improbable a bien plus de chances de se produire dans la vie que dans un roman. A la différence de la vie, ce qui se passe dans les livres est plutôt prévisible.

Ne vous fiez pas à l’apparente rudesse de cette histoire de rupture car ce roman ne parle pas de désamour. Il évoque avec douceur et tendresse les épreuves de la vie et le temps qui, malgré tout, apaise les blessures. Le rythme enjoué de l’écriture ne permet aucune note pessimiste et l’humour du personnage de Perla rajoute le brin de folie qui m’a fait plonger dans cette histoire avec plaisir. Un roman plein de bon sens et de bienveillance donc, qui m’a empli de bonté et d’amour.

Pour acheter ce roman près de chez vous, faire plaisir à Monsieur Chapitre et sauver un libraire, c’est par ici !

 

 

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *