Les qualifications pour la ligue de la coupe

 

lacoupe

Aujourd’hui nous allons filer droit au but sans passement de jambes ou presque (désolée Doc) et parler d’un sujet qui tâche fâche : les menstruations ou plus communément appelées les règles, les anglais, les trucs, les reds, les cousines, les périodes, les ragnagnas ragnagnas split (le dessert que sert l’abominable homme des neiges, nan? ok…)

Les cerises confites sont des lipsticksBXP28849_0
GNA GNA GNA
Qui laissent des marques rouges sur l’antarctique
GNA GNA GNA
Et pour le faire fondre une tactique
RAGNAGNA RAGNAGNA RAGNAGNA

Je suppose que les quelques lecteurs de la gente masculine qui traînaient dans le coin grâce aux licornes et aux tatouages se sont déjà enfuis en courant, les joues rouges et la queue entre les jambes…(CLICHÉ!) C’est pourtant pas faute d’avoir essayé de les attirer avec du foot et des meufs (RECLICHÉ!)  Et oui, je suis une fille et la cerise sur le gâteau c’est que du sang s’écoule de mon vagin une fois par mois ! Mais je vous rassure car cela veut dire que je suis à peu près normalement constituée et que SPOILER ALERT : je peux participer au repeuplement de la planète en cas d’attaque de zombies (hyper cool!)

Il est possible qu’une de ces personnes soit enceinte.

Comme vous l’avez deviné, je ne vais ni vous parler coupe de cheveux (on ne va pas revenir sur le sujet) ni coupe de champagne (quel dommage) et encore moins coupe sportive (salut les mecs). Pourtant, si quelqu’un mérite une médaille c’est bien moi, pour avoir survécu à 8 mois de luttes acharnées contre cet objet de malheur qui m’a fait suer sang et eau (you understand la blague??) La vraie blague dans tout ça, c’est qu’en faisant l’acquisition de cet objet révolutionnaire je pensais avoir atteint le summum de la modernité de la protection hygiénique alors qu’au final en essayant d’installer la bête pour la première fois je me suis sentie comme une ado devant un minitel…Rassurez-vous donc, je ne vais pas vous dire combien cette invention est formidable (elle l’est!) et que grâce à elle, j’attends avec impatience sur une plage paradisiaque vêtue d’une simple culotte blanche, l’arrivée de Dame Torture Nature (on n’est pas dans une pub Tampax non plus!) Je vais simplement vous parler de mon expérience foireuse joyeuse et vous expliquer pourquoi malgré tout je persiste et signe.

 

Savoir couper les ponts…

Vous n’en avez pas un peu ras la quiche de savoir que des gens se font un max de blé sur le dos de vos vagins en vous proposant des protections qui coûtent un bras, avec des arguments de vente du type « pour se sentir fraîche » (alors que nous n’avons jamais demandé à sentir la jonquille fraîchement coupée) et en nous bassinant avec des pubs complètement clichées ??

Parce que bon, les vidéos pour nous montrer comment courir ou se battre comme une fille c’est bien beau mais il y manque quand même un point important : NE PAS S’INTOXIQUER COMME UNE FILLE. Et pour une fois, je ne parle pas de ce que l’on met dans notre bouche ! Les tampons et les serviettes jetables en plus d’être très polluants car très longs à se dégrader (le temps d’avoir 16 fois 30 ans environ) contiennent de l’aluminium, des alcools, des additifs, des hydrocarbures, des pesticides et des résidus de dioxine! Alors même si vous n’en avez rien à carrer de ce qui se passe sous vos pieds, pensez un peu à ce qu’il se passe sous vos Monts de Vénus!

Maintenant que je vous ai donné un peu de grain à moudre, je vais quand même essayer de vous expliquer comment dompter la bête.

Chacune sa coupe…

Pour celles qui sont encore dans l’ignorance, la coupe menstruelle est un petit récipient en silicone médical que l’on insère dans son vagin (oui chacune dans le sien enfin vous faites bien comme vous voulez) afin de recueillir le sang des menstruations (sans douleur et sans odeur!). On en trouve facilement sur internet, en Biocoop et bientôt en grandes surfaces. Le petit plus Valérie Damidot c’est qu’en fonction des marques on peut choisir la taille (selon la souplesse du vagin), la forme et la taille de la tige (pour la retirer), la couleur, les paillettes …

Je vais prendre une Meluna classique modèle « tige » violette en taille S avec sa petite pochette assortie et un paquet de tabac à rouler s’il vous plait :

Source : Ferme des peupliers

Après avoir cuisiné stérilisé la coupe dans une grande quantité d’eau portée à ébullition (100°C) pendant 3 minutes maximum, révisé un peu les méthodes de pliage (oui parce que ça ne se rentre pas telle quelle hein, je sais que c’est élastique mais bon quand même c’est pas patrick-pratique) et chaussé les crampons, je suis prête pour rentrer sur sous la pelouse.

Et là, c’est le drame ! Car le plus dur dans l’écriture de cet article c’est de trouver comment mettre en image mes propos. Oui parce qu’à ce stade de la compétition une démonstration détaillée de la façon de procéder s’impose.

6aca7a39fd74aadb0c7ed0296c647738fdff56f4cadc59ae15af42f0005a4364
Pour le son, clique sur l’image !

Comme je ne suis pas très photohygiénique, vous allez devoir me croire sur parole. Pour celles qui manquent d’imagination il y a Youporn plein de schémas et autres dessins sur le internet pour égayer mes propos. De toute façon vous vous doutez bien que le but du jeu est de réussir à mettre la coupe au bon endroit pour récupérer le sang et empêcher les fuites. Le truc cool c’est que par un système de ventouse, la coupe tient toute seule !

Vous voyez, pas besoin de vous joindre la règle (rhoo)!

La coupe est pleine… 

On va donc directement passer à la troisième mi-temps, prendre une bière, une galette saucisse et revenir sur les cartons rouges :

Je hais la cup pour :

  • le fait de devoir mettre les mains dans le cambouis
  • le fait de devoir faire de la spéléo sans lampe frontale
  • le fait que mon mec soit beaucoup plus au fait de mon aménagement intérieur que moi
  • le fait de devoir regarder la vérité en face
  • le fait de penser que j’ai réussi à marquer un but et finalement faire un poteau
  • le fait d’avoir redécorer le tapis de ma salle de bain en rouge alors que la pièce est verte
  • le fait d’avoir flingué ma culotte Mickey
  • le fait que les ingénieurs qui font les toilettes publiques n’aient pas de vagin

Pour avoir testé l’usage de la coupe en milieu hostile soit au travail, en soirée, sur un vélo, à la piscine et même chez Mickey, je peux vous affirmer que je m’en suis aussi bien sorti que Bear Grylls  en haut de l’Everest! Pourtant je vous promets qu’après une bonne journée de vadrouille à Disneyland le fameux  « Magic Everywhere » s’arrête à la porte des toilettes ! En même temps, comment voulez-vous qu’une souris avec 8 doigts soit capable de construire des cabines avec lavabos intégrés??

mickey-mouse-party-ideas-21678345

Vous voyez bien qu’avec un peu d’entraînement tout est possible et vous aussi vous aurez peut-être l’occasion d’entendre votre mec vous dire à la piscine « ben tu vois tu ne coules pas » (et je ne suis pas sûre qu’il parlait de mes talents de nageuse…)

De la coupe au bol…

J’aime la cup parce que :

  • elle est plus belle que vos tampons
  • elle est moins chère que vos Nanas
  • elle aime ma planète
  • elle sait se faire discrète
  • elle me fait relativiser
  • elle me permet de l’oublier
  • elle ne fait pas mal
  • elle est confortable
  • elle est toujours là
  • elle ne sent pas
  • elle est non toxique
  • elle est vraiment pratique

Maintenant que vous savez à peu près tout de mon parcours de porteuse de flamme olympique coupe, je vais vous donner deux, trois conseils pour éviter de rester sur le banc de touche.

  • Prenez le temps et persévérez, le rhum ne s’est pas bu en un jour (oui bon c’est possible).
  • Ne vous lancez pas sans filet directement dans la jungle, profitez d’être chez vous pour apprendre à dompter la bête.
  • Essayez différents pliages et différentes positions pour trouver ceux qui vous conviennent le mieux (promis le ridicule ne tue pas!)
  • N’ayez pas peur d’y mettre les doigts, c’est votre sang, votre corps et ce n’est pas sale !
  • Pensez à prendre une petite bouteille d’eau avec vous ou des lingettes biodégradables quand vous sortez.
  • Profitez des journées où vous mettez la coupe le matin et la videz le soir sous la douche, ce n’est que du bonheur!

Maintenant, c’est à vous de juger !

You may also like

2 commentaires

  1. Merci pour cet article!
    Bientôt 3 ans que j’utilise la cup et oui, c’est un bonheur. Surtout le fait de l’oublier (il suffit d’y penser le matin au réveil et le soir avant d’aller rejoindre morphé).
    On apprend surtout à connaître son corps et ça c’est bien !
    Il faut donc persévérer dans cette voie

    1. Merci pour ce gentil commentaire ! C’est vrai qu’il faut du temps pour apprendre à vivre avec mais après on ne peut plus s’en passer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *